Accueil Blog

Le Pape Françis frappe un homme au visage

0

C’est avec une violence sans précédent que le Pape Françis a réagi aux attaques meurtrières du Charlie Hebdo.

«Si quelqu’un se moque de ma mère, il recevra mon poing dans la figure» – Pape Françis

Témoignez vous même de ce geste violent et gratuit.

Buzz Mini ep2 : Théâtre à La Nouvelle Scène Gilles Desjardins et visite au Toys “R” Us

0

Dans cet épisode, Buzz Mini va à La Nouvelle Scène Gilles Desjardins pour voir la pièce TOQAQ MECIMI PUWIHT / DELPHINE RÊVE TOUJOURS, Une coproduction du Théâtre de la Vieille 17 et des Productions Ondinnok. Ensuite, c’est le temps d’une visite au Toys “R” Us pour trouver le cadeau parfait pour la fête de son amie.

Lancement du EP « J’explose » de Jessy Lindsay

0

Suivez-moi alors que j’assiste au lancement du EP « J’explose » de Jessy Lindsay à la Galerie Saw d’Ottawa.

Écouter ici : https://bfan.link/j-explose

Buzz Mini – la jeune franco-ontarienne débarque sur YouTube 

0

La famille Buzz Fortin s’agrandit avec l’arrivée de Buzz Mini. Abonnez-vous à sa chaine YouTube dès maintenant! 

Buzz Mini – le pilote

Dans le but de développer son talent et de découvrir son style, le premier épisode (pilote) se veut comme un court magasine où Buzz Mini présente des activités auxquelles elle a participé. Pour ce pilote, elle se rend au Centre nationale des Arts pour voir le spectacle de Kimya, elle fait de la Zumba pour enfants au MIFO et rend visite à Céleste Lévis et Joly.

Qui est Buzz Mini? 

Native d’Ottawa, Liliane va bientôt souffler 6 bougies et adore filmer des vidéos avec son papa Mathieu «Buzz Fortin». Clairement à l’aise devant la caméra et débordante d’énergie, sa personnalité spontanée et attachante sera mise de l’avant avec le projet Buzz Mini. 

Inspirée par la chaîne YouTube « A for Adley », Liliane a développé un intérêt particulier à vouloir raconter des histoires et se retrouver elle aussi sur cette plateforme de partage vidéo.  Voyant que la pomme n’était pas tombée bien loin de l’arbre, son papa reconnait le potentiel et le talent naturel de Liliane. Excité de partager cette passion avec sa fille, il décide d’explorer l’idée de créer une chaîne YouTube et de l’accompagner, voir même participer à ce projet.

La suite pour Buzz Mini

Ceux et celles qui ont déjà produit des vidéos savent que c’est un processus qui est long et exigeant. L’objectif est en premier de permettre à Liliane de développer son style et ses compétences. Il est difficile d’envisager les retombées du projet pour l’instant, mais le duo père-fille a de grands rêves pour la suite des choses. 

Pour l’instant, nous y allons de façon exploratoire. Liliane propose des trucs et je lui en propose en retour. Il faut qu’on aime le processus. Si Liliane perd de l’intérêt, le projet ne se poursuivra pas. Mais, si elle développe encore plus d’intérêt, c’est certain que je serai là pour l’appuyer.  – Mathieu «Buzz Fortin», papa de Liliane.

Sans faire de cachettes, le duo aimerait bien créer des collaborations et se forger une certaine notoriété avec ce projet.

 Moi, j’aime parler à la caméra et j’aimerais être une artiste. J’espère un jour que grâce à nos vidéos, nous pourrons nous faire invité à de grands événements et à dormir dans des hôtels super fun avec pleins d’activités. J’aimerais vraiment rencontrer Adley. – Liliane «Buzz Mini»

Êtes-vous êtes convaincu? N’oubliez pas de vous abonner à la chaine YouTube Buzz Mini.

Gisèle Lalonde, les secrets de son leadership

0

En 2011, j’ai donné rendez-vous à Gisèle Lalonde, pour prendre un café et découvrir le secret de son leadership à travers sa carrière en politique, en gouvernance et en éducation. 

«C’est (Le Centre Franco) la plus belle institution, pour moi, franco-ontarienne. Bien sûr Montfort à une bonne place.» – Gisèle Lalonde

À titre de producteur communautaire avec TV Rogers, j’ai animé «Vouloir c’est pouvoir», une série télévisée qui va à la rencontre des leaders d’ici. Parmi mes invités figuraient Mona Fortier, Mathieu Fleury, Josée Vaillantcourt, Body Ngoy, Émile Maheu, Claude Gingras et Gisèle Lalonde. La série était filmée à Caféprésence, un petit café communautaire sur le rue McArthure à Ottawa. 

La série sera rediffusée en rafale sur TV Rogers le dimanche 25 septembre, pour les abonnées du câble Rogers et via le site internet de la station. Les épisodes seront ensuite ajoutés graduellement ajoutés sur YouTube.

C’est avec tristesse que j’ai appris le décès de M. Gingras en avril 2021 et le décès de Mme Lalonde en juillet 2022. Leur histoire m’avait beaucoup inspiré dans mon cheminement.  

Gisèle Lalonde était d’une simplicité déconcertante, mais en même temps son énergie, sa conviction et sa joie de vivre lui donnaient une vibration de rockstar. 

Lorsque j’ai proposé d’inviter Mme Lalonde, j’avais entendu qu’elle ne donnait plus vraiment d’entrevue. Ginette Gratton, qui animait «Pour tout l’amour du monde» et du même fait la nièce de Mme Lalonde, lui avait alors proposé mon invitation. J’avais déjà croisée et interviewer, Mme Lalonde au courant des années passé à TV Rogers. Je me sentais privilégié lorsqu’elle acceptait avec de me rencontrer. J’ai eu ouï dire qu’elle était une admiratrice de mes chroniques à la télévision. C’est le petit velours qui me fait sourire lorsque je pense à elle.

30 ans pour TV Rogers Ottawa : voici ma petite histoire

Cette année TV Rogers Ottawa célèbre 30 ans d’existence. Vous ne pouvez pas comprendre à quel point je suis reconnaissant de figurer parmi les personnalités qui ont marqué son histoire. J’ai eu la chance de participer à l’émission spéciale célébrant les 30 ans de la station. Je vous invite à visionner mon témoignage.

Mathieu «Buzz» Fortin à l’émission célébration des 30 ans de TV Rogers.

S’il y a une chose que vous devez savoir à mon sujet, c’est que je rêve de faire de la télévision depuis toujours. J’ai un souvenir ancré dans ma tête. Je devais avoir cinq ou six ans. Je ne me souviens plus du contexte exact, mais quelqu’un était venu filmer notre classe de maternelle ou jardin pour nous demander ce qu’on aimerait faire plus tard, lorsque nous «serons grands». Je me souviens comme si c’était hier que j’avais répondu avec conviction que je voulais habiter dans la télé. Je voulais être dans la télé. Permettez-moi de préciser, je voulais me voir dans la télé. Je rêvais déjà d’être l’un des chanceux à faire de la télévision. 

L’un des cadeaux de Noël que j’ai le plus appréciés dans ma jeunesse fut une enregistreuse. Bien avant l’ère de téléphone intelligent, j’avais reçu une petite machine qui me permettait de faire des entrevues et simuler des émissions de radio. Ceux et celles qui me connaissent depuis mon enfance peuvent témoigner que j’ai toujours fait en sorte d’être dans un certain «spotlight». À l’école secondaire, j’animais la radio étudiante, je produisais le vidéo souvenir, j’animais les annonces du matin et j’étais sur scène le plus souvent possible. Lors de ma graduation de l’école secondaire de Plantagenet, j’ai reçu le certificat méritas de celui qui avait le plus de chance de percer dans le «show business». J’étais convaincu et je pense que j’étais convaincant. 

Cette mission de vie a pris une autre signification lorsque je suis déménagé dans la grande ville d’Ottawa et que j’ai découvert TV Rogers, une station de télévision communautaire. Oui, oui, un endroit où je pouvais devenir bénévole et participer à la production d’émissions diffusée à un grand nombre d’abonnés. De fil en aiguille, je suis devenu bénévole derrière la caméra, puis devant la caméra. J’étais régie de plateau, recherchiste, caméraman, monteur, animateur, chroniqueur sur une panoplie d’émissions. Un jour je décroche un emploi à la station et je deviens responsable des promotions dans la communauté. Ce n’est pas tout! On m’a aussi confié une mission très spéciale, celle de produire des capsules de 60 secondes à propos d’événements qui se déroulent dans la communauté francophone de la région d’Ottawa. Quelques aiguilles et bobines de fil plus loin, je me suis retrouvé vidéaste et réalisateur et j’ai eu la chance de partager ma passion avec des gens dédiés et talentueux. 

Je suis à jamais reconnaissant pour les opportunités de vie que TV Rogers a pu m’offrir dans mon parcours. C’est sans contestation que je peux affirmer que sans TV Rogers, Buzz Fortin n’existerait pas. Javoue que Mathieu Fortin ne serait pas qui il est aujourd’hui.

À tous ceux et celles qui ont cru en moi et avec qui j’ai appris, collaboré et grandi, merci.

Danser sur Mars avec Squerl Noir

Si vous êtes dans le processus de mise à jour de votre playlist d’été, vous pouvez maintenant ajouter Danser sur mars, le nouveau single de Squerl Noir.

«On aime tellement planner qu’on n’voit pas l’Texas geler, mais on rêve de danser sur mars.»

Avec ce nouvel extrait, il nous offre un autre chanson aux sonorités alternatives, indie-pop qui flirt entre la chanson française et le rap poétique.

L’auteur, compositeur et beatmaker d’Ottawa revient avec une mélodie joyeuse et entrainante, tout en abordant un texte sérieux qui porte à reflexion à propos de l’ironie du monde actuel.

À l’automne dernier, Squerl Noir nous avait offert Irrationnels, le premier single d’un album qui devrait sortir à l’hiver prochain. 

Vous pouvez découvrir la discographie de Squerl Noir en visitant sa page BandCamp

Alors, rêvez-vous de danser sur Mars vous aussi?

Un gobelet vert et blanc chez Tim Hortons pour les Franco-ontariens?

Un gobelet vert et blanc chez Tim Hortons ?

Voici une collaboration de rêve que Tim Hortons pourrait envisager pour souligner sa clientèle franco-ontarienne. Pourquoi pas le 25 septembre?

Le géant du café vient d’annoncer son partenariat avec la chanteuse québécoise Roxane Bruneau , qui débute avec la campagne de la Saint-Jean-Baptiste. Et que dire de la collaboration avec Justin Bieber (Yum, les Timbiebs).

C’est avec beaucoup d’humilité que j’accepte déjà la proposition. À vous, équipe Tim Hortons.

En attendant votre appel, je réfléchis déjà à notre beigne vert et blanc et nos produits dérivés.

Solide vidéoclip pour déjeuner, le premier extrait du groupe MAUV

Pour plusieurs, le déjeuner est un repas joyeux qui vous permet de bien partir votre journée. Pour d’autres, le déjeuner représente une autre journée qui débute et qui s’annonce lourde pour l’esprit. 

C’est exactement le sentiment qui est exprimé dans le premier «single» du groupe MAUV. En lançant la pièce Déjeuner, le duo franco-ontarien composer de Jean-Christophe Yelle et Alexandre Faubert nous donne un avant gout du EP à paraître prochainement.

Si cette chanson mélancolique à la mélodie accrocheuse s’écoute super bien par elle-même, le vidéo-clip en ajoute une solide couche. Filmée à l’inverse et présentée à reculons, la vidéo nous transmet directement le désespoir  du personnage narrateur.

J’ai encore mal à tête
Le réveil n’a pas été facile même s’il n’y a pas eu de fête
J’ai encore mal au coeur
Je me suis perdu dans mes idées de grandeurs

C’est certain que je vais garder l’oeil et les oreilles attentives pour la sortie du EP. D’ici là, vous pouvez écouter le premier extrait sur la plateforme numérique de votre choix.

Quel sentiment éprouvez-vous suite à l’écoute ou le visionnement de cette chanson?

Élixir : une potion magique pour faire danser les francos

Les Rats d’Swompe présentent Élixir, leur deuxième album en carrière. 

Fidèle à leur musique trad-rock, le groupe franco-ontarien présente quiz (15) nouvelles chansons. Chacune des nouvelles pièces nous baigne dans l’ADN du groupe, c’est à dire un son puissant, énergique et festif. 

« À la revoyure », leur premier extrait radio connaît déjà du succès depuis sa sortie en récoltant la 20e position au Top 100 BDS et avec la réalisation d’un vidéoclip signé Bruno Labrie.

C’est clair que Les Rats d’Swompe ont pris de la maturité et de l’expérience en studio et sur scène depuis la sortie de Arrive en ville, leur premier album. Encore une fois, la trame de fond rock se marie parfaitement avec la musique folklorique qui est imprégnée dans nos racines francophones depuis plusieurs générations déjà.

Voici un extrait de leur passage au Festival Franco-ontarien en septembre 2021 alors que le groupe présentait pour la première fois devant un public leur reprise de la célèbre chanson Les Raftmans.

Vous pouvez vous procurer et/ou écouter ÉLIXIR sur toutes les plateformes numériques dès maintenant.

J’viens de Moonbeam – une chanson du duo Geneviève et Alain pour les 100 ans de Moonbeam

0

Fondé en 1922, et composé d’une communauté majoritairement francophone, Moonbeam est reconnu pour sa soucoupe volante, le lac Rémi et le parc provincial René Brunelle.

Situé sur l’autoroute 11 près de la ville de Kapuskasing, dans le nord de l’Ontario, le canton de Moonbeam doit ses origines à des colons courageux et à l’industrie forestière, et son nom aux premiers résidents qui ont affirmé avoir vu des lumières clignotantes ou des rayons de lune tomber du ciel. 

J’viens de Moonbeam

Pour célébrer le 100e anniversaire de Moonbeam, le duo franco-ontarien Geneviève et Alain offre en cadeau «J’vien de Moonbeam», une chanson qui souligne les forts liens familiaux, l’amour du territoire et la beauté de ses paysages boréals.

Originaire de Moonbeam, c’est le père de Geneviève qui avait mis au défi le duo de créer une chanson rassembleuse qui permettrait à la population d’y répondre en choeur dès la première écoute. 

Mariant chanson à répondre et sonorité contemporaines, cette chanson trad et festive, supportée par son arrangement unissant podorythmie, turlutte, guitare acoustique, basse et cajun, s’ajoute aux multiples activités étalées tout au long de l’année. 

Événement du 100e de Moonbeam

Le comité du 100e de Moonbeam présente plusieurs activités, festivités et capsules vidéos pour souligner la riche histoire de ce petit village. Plus d’informations sur le site internet moonbeam100.ca.

Avec cette nouvelle chanson, avez-vous envie de découvrir ou redécouvrir Moonbeam?